MATÉRIAUX

Aluminium anodisé
Les crochets, fils et chaînes sont en acier inoxydable 316 ((Chirurgical steel)).
Les petites pierres. Hématites.

Entretien

De l’eau savonnasse.
Coton tige avec alcool à friction 70%
Brosse à dents avec savon.
Apres avoir nettoyé, rincez éponger avec un linge et laisser sécher.

 

Aucun produit chimique pour nettoyage des métaux.

Tous les matériaux employés pour confectionner les bijoux sont hypo-allergènes et ne ternissent pas.

Les bijoux sont très légères et faciles à porter.

Processus de Fabrication

Dessiner, couper, former, assembler et finir.

 

Tous les dessins sont réalisés par ordinateur.

 

La coupe des pièces est faite à l’aide d’une fraiseuse à contrôle numérique (CNC)

 

Les formes courbées, concaves et convexes sont utilisées pour rendre les bijoux tridimensionnels. Pour cette étape nous utilisons   des dés à emboutir, des petites presses à la main et des différentes techniques que  nous avons développées avec le temps.

 

Pour l’assemblage ont utilise des colles à haute résistance et ensuite ont rivette tous les morceaux ensemble afin de rendre les bijoux très solides.

 

La fin du processus  est de sabler, polir et nettoyer les bijoux. 

Qu'est-ce que l'anodisation?

L’anodisation est le traitement de surface spécifique de l’aluminium qui consiste à créer par électrolyse une couche uniforme très résistante d’oxyde d’aluminium. Cette couche peut être incolore ou colorée.

Le processus d’anodisation s’effectue généralement au trempé dans des bains chimiques et électrolytiques. Lors de l’opération d’anodisation, on crée au sein de l’aluminium une couche protectrice, plus ou moins épaisse.

L’épaisseur de la couche varie selon plusieurs classes d’anodisation, en fonction du lieu d’exposition finale du produit. Une couche de 15 microns d’épaisseur est généralement appliquée en extérieur. L’atmosphère corrosive du bord de mer exige 20 microns. En revanche, en intérieur protégé, une couche de 5 microns suffit.

Dans les pores de cette couche protectrice, il est possible de déposer par voie chimique ou électrolytique des colorants de tous types.

Dans le cas où aucun colorant n’est déposé, la teinte est dite naturelle.

Il est également possible d’obtenir différents aspects sur les pièces traitées (polis, brossés, brillants, satinés brillants, satinés mats) par voie chimique, électrolytique ou mécanique.

À ce jour, tous les aspects mentionnés ci-dessus sont réalisables industriellement et les principales couleurs obtenues sont les teintes naturelles, or, bronze, bleue, grise, verte, noire pour l’extérieur et les teintes rouge, orange, violette et autres pour l’intérieur. Il est à noter qu’avec des procédés industriels spécifiques on peut obtenir des teintes définies pour l’intérieur, applicables en extérieur.

Une fois l’aspect et la couleur réalisés, la couche d’anodisation protectrice est colmatée pour la rendre inerte vis-à-vis du milieu extérieur. Le processus d’anodisation est donc un processus rigoureux qui comporte plusieurs étapes : préparation de surface, création de la couche poreuse d’alumine anhydre, coloration éventuelle de cette couche et colmatage final de celle-ci.